Le cinquantenaire de la douane congolaise célébré avec éclat.

En fin d'année 2015, la douane congolaise a célébré son cinquantenaire d'existence, en présence du Ministre d'Etat, en charge de l'Economie, des Finances, du Budget et du Portefeuille Public, Monsieur Gilbert ONDONGO, du Secrétaire de l'Organisation Mondiale des Douanes, Monsieur Kunio MIKURIYA, de son Directeur Général, Monsieur Jean Alfred ONANGA, des autres Directeurs Généraux des Douanes des pays africains de l'Ouest, du Centre et du Sud-Est, ainsi que des cadres et agents des douanes du Congo Brazzaville.

En ouvrant la cérémonie de célébration du 50e anniversaire des douanes congolaises, Monsieur Gilbert ONDONGO a souligné : « 50 ans, c'est l'âge de la raison, de la sagesse et de l'efficacité. » Il a invité tous les douaniers d'Afrique et du Congo à célébrer ensemble cette maturité dans l'allégresse, mais aussi dans la responsabilité. Pour finir, il a exprimé la gratitude de la douane congolaise et au-delà celle du Ministère de l'Economie et des Finances pour le grand honneur fait par les douaniers d'Afrique et d'ailleurs, qui ont répondu présents à cette invitation et il a profité de l'occasion qu'offre cette fête de demander aux douaniers congolais de continuer de marquer de leur empreinte et efficacité la vie économique de notre pays.

Monsieur Jean Alfred ONANGA, a relevé quant â lui le grand honneur que constitue pour lui et pour l'ensemble du personnel de l'administration des douanes congolaises le fait de recevoir les invités venus d'Afrique, d'Europe et de l'intérieur du Congo â l'occasion de la célébration du 50e anniversaire des douanes congolaises.

Après avoir souhaité la bienvenue à ses hôtes dans la belle capitale du Congo, Brazzaville, qui est la cité des sports (11èmes Jeux Africains) ; la cité de la culture (Fespam) ; la cité de la France libre et enfin la cité verte située au coeur du 2ème poumon écologique qui rythme la respiration de la planète, Monsieur Jean Alfred ONANGA a souligné que « la douane congolaise constitue un levier stratégique de la politique économique du Congo. Créée le 8 décembre 1964, elle a totalisé 50 ans le 8 décembre 2014, ce qui est un moment particulier de la vie qui évoque la belle mécanique du temps qui s'écoule mais aussi de celui de la renaissance, pourvu que soient prises des actions et des décisions adaptées.»

Poursuivant, il a dit : « 50 ans c'est l'âge de la maturité. Il est donc nécessaire de faire un arrêt pour dresser le bilan du chemin parcouru et envisager l'avenir avec beaucoup d'optimisme et d'assurance. C'est le moment de plonger votre regard dans le passé de notre maison, car celui qui ne connaît pas son passé n'a pas tous les outils pour bâtir son avenir. »

Pour conclure, Monsieur Jean Alfred ONANGA a indiqué que « l'avenir de la douane congolaise s'inscrit dans la modernisation, la simplification des procédures de dédouanement des marchandises, la facilitation des échanges et l'interconnectivité des systèmes informatiques. Mais cela ne sera possible que si la volonté fait corps avec les orientations du gouvernement. C'est pourquoi nous réitérons notre engagement à poursuivre les efforts pour atteindre les objectifs fixés par le Président de la République, son Excellence Denis SASSOU NGUESSO. Ainsi l'ensemble du personnel de la douane, par la voix de son Directeur Général, dit : "nous sommes aux ordres"», a-t-il conclu.

Il faut retenir qu'au cours de cette célébration, il y a eu un défilé à l'esplanade du stade MASSAMBA - DEBAT, avec plusieurs carrés de douaniers épaulés par des éléments des Eaux et Forêts. Sans oublier les engins motorisés (motos, véhicules à 4 roues, coasters, ambulance, embarcations nautiques, engins électriques, etc.). Le tout coordonné par le Capitaine des douanes Hervé MALONGA sous les ordres du Directeur Général des Douanes.

Après cette étape, les douaniers et les invités ont suivi deux conférences animées tour à tour par Messieurs Stéphane LIOTET et Euloge ITOUA, qui ont eu pour thèmes : « La douane congolaise d'hier à aujourd'hui » et « Quelles douanes pour un Congo émergent ? »

Le lendemain matin, Monsieur Jean Alfred ONANGA a inauguré â la Direction Générale des Douanes, en présence de ses hôtes, la plaque commémorant les douaniers morts dans l'exercice de leurs missions. Dans l'après-midi, il y a eu des activités sportives, pour finir en beauté les festivités du cinquantième anniversaire des douanes congolaises.

Par Nestor Bourangon.